THÈMES

Moules méditerranéennes: caractéristiques et propriétés

Moules méditerranéennes: caractéristiques et propriétés

Qu'est-ce qui rend le moules de la Méditerranée, pas seulement ceux qui l'aiment? C'est une propriété spéciale récemment découverte qui n'a rien à voir avec la cuisine mais avec le changement climatique. C'est l'occasion servie sur un plateau d'argent de mieux connaître ces animaux et de savoir comment ils se comportent en cette période où il n'y a plus de mi-saison.

Le nom plus technique est les moules, on les trouve également indiquées avec des noms tels que muscles, peoci, pédoli et ce sont des mollusques bivalves typiques de la Méditerranée mais que l'on trouve également présents sur la mer Noire et dans une certaine partie de la côte atlantique, notamment dans celle qui va du Maroc aux îles britanniques. Au fil du temps, il a également conquis d'autres territoires où il est entré en concurrence avec les espèces locales, ce qui lui a valu renommée comme un "envahisseur". Cela se produit par exemple en Nouvelle-Zélande et en Australie, en Californie et également en Afrique du Sud et au Japon. Les moules méditerranéennes sont si envahissantes dans ces régions qu'elles ont été incluses dans la liste des cent espèces envahissantes les plus nuisibles.

Moules méditerranéennes: caractéristiques

La moule qui vit dans nos mers est équipé de branchies avec branchies dont ils ont besoin pour se nourrir, retenir la nourriture qu'ils trouvent dans la mer, et aussi pour respirer, capturer l'oxygène. Ils mangent principalement du plancton, mélangé à ce qu'ils trouvent en suspension dans la mer.

La "coquille", appelée valve, est de couleur noire ou violette, elle peut montrer des cercles concentriques de croissance. Il est composé de carbonate de calcium, à l'intérieur il est lisse et de couleur nacrée, la forme de goutte est asymétrique et typique de ce muscle. La charnière qui relie les deux coques a trois ou quatre dents et est assez solide. À l'intérieur des moules se trouve la partie appelée manteau, avec les divers organes internes. Sa couleur nous permet de identifier le sexe auquel appartient l'individu: s'il est jaune à tendance crème, ce sera un mâle tandis que s'il a tendance à rouge-orange, ce sera une femelle.

Moules méditerranéennes: propriétés

Il est temps de découvrir ce que font ces moules en particulier devant les changements climatiques qui caractérisent notre époque. Ils se révèlent particulièrement résilients, c'est-à-dire capables de les gérer sans subir autant de dégâts mais plutôt de s'adapter et de se modifier pour continuer à survivre dans leur environnement.

Une étude internationale publiée dans Nature Communications raconte comment les moules méditerranéennes sont capables de résister à laacidification des mers, liées à des émissions élevées de dioxyde de carbone, grâce à des variantes génétiques. Pour atteindre ce résultat, de nombreux échantillons de moules ont été analysés dans l'Observatoire océanologique de Villafranca Marittima, sur la côte méditerranéenne française, pour comprendre comment les différentes variantes génétiques se sont comportées dans des environnements à pH différent.

Les chercheurs ont noté que plus l'eau était acide, plus les coquilles poussaient lentement, au début, puis accéléraient et atteignaient la taille des autres cultivées dans des environnements à pH plus neutre. Cela signifie être résilient, cela montre comment les moules méditerranéennes sont dotées de variantes génétiques qui les rendent capables de résister à laacidification des mers. Il n'est pas courant d'observer une telle adaptation chez les espèces marines et cela nous porte à croire que les moules survivront mieux que les autres animaux dans les années à venir car elles sont génétiquement avantagées. Ils devront également faire face à d'autres problèmes tels que la salinité croissante des eaux et les variations bizarres de température, à découvrir s'ils sont résistants même face à cela.

Moules méditerranéennes dans la cuisine

Revenons à parler de ces mollusques dans le contexte dans lequel on les connaît le mieux, celui culinaire, pour parler de leurs propriétés pas toujours connues même de ceux qui les goûtent en se léchant les moustaches et les doigts. Pêchés ou élevés en grande quantité, ils contiennent env. 58 kcal par hectogramme et ils sont extrêmement riches en nutriments tels que le fer (5,8 mg pour 100 g de portion comestible). Ils contiennent divers antioxydants, tels que le sélénium et la vitamine E, ainsi qu'un pourcentage élevé d'acides gras polyinsaturés.

Bien qu'ils soient un aliment d'origine animale, ils contiennent très peu d'acides gras saturés. Dans notre tradition gastronomique, nous trouvons de nombreuses recettes avec lesquelles servir ce mollusque sur la table, d'autres nous viennent de cuisines méditerranéennes différentes des nôtres telles que française, espagnole ou grecque. Avec du vin, les arômes ou la sauce tomate peuvent être cuits avec la coquille, à la fois dans une casserole et dans une casserole. En particulier dans la région napolitaine, on retrouve la note "poivrée de moules" et le “Moules sautées«, Avec de l'ail et de l'huile en plus, en France on les trouve dans le style provençal, par exemple, avec une sauce riche en arômes. Pour les servir sur la table, à la française, il vous faut un pot ad hoc, très simple mais parfait pour les garder au chaud et conserver un certain style. On trouve quelques exemples sur Amazon, comme celui-ci.

Sans coquille nous pouvons les préparer frits dans une casserole ou dans une casserole simplement avec poivre, huile et sel. Les recettes savoureuses voient les moules gratinées au four ou dans de savoureuses sauces pour assaisonner les pâtes. Dans la paella espagnole, il y a des moules méditerranéennes, dans toutes les versions, et aujourd'hui elles sont souvent les protagonistes avec d'autres fruits de mer de salades intéressantes.


Vidéo: Moules de Zélande: du bateau à lassiette (Janvier 2022).